5 exemples d’activités intéressantes à faire aux abords de cette ville perdue au milieu de nulle part.Après notre voyage à Uyuni, nous espérions trouver un peu de repos (et de chaleur !) lors de notre arrivée à notre prochaine destination : San Pedro de Atacama, au Chili.

Assez peu informé sur ce lieu avant mon arrivée, cette petite ville et ses alentours ont réussi à nous charmer.

Voici nos 5 bonnes raisons de visiter San Pedro de Atacama :

1- Profiter de l’ambiance de la ville

La ville est essentiellement composée de 2 grandes rues commerçantes et d’une place auxquelles viennent se greffer d’autres ruelles proposant également des magasins, restaurants, hostels etc…

Si vous voulez rapidement découvrir l’environnement, il est largement possible de faire le tour du centre ville en une petite heure.

Il y a également un assez large choix de restaurants. Sachez qu’il est possible de manger à deux pour environ 10€ (plat / boisson / petit dessert), dans certaines petites cafétérias avec des plats « fait maison ».

Et si en bonus, comme nous, vous avez la chance de tomber en pleine période de fête nationale, vous aurez de l’animation dans les rues presque en permanence.

Nous étions assez surpris du nombre de drapeaux dans les rues, ainsi que dans les espaces communs de notre logement. Après un petit tour sur Wikipedia, on comprend désormais un peu mieux :

L’affichage du drapeau sur tous les édifices publiques et particulier du pays pour les fêtes nationales est obligatoire. Le drapeau chilien doit être en parfait état, et être obligatoirement mis sur un fond blanc ou sur la façade principale de façon à l’horizontale ou à la verticale. Dans ce dernier cas, l’étoile doit toujours être dans le coin supérieur gauche de façon à être vue depuis la façade.

Depuis 1967, un décret suprême établit l’affichage du drapeau les 17 et 18 septembre comme étant obligatoire sous peine de $ 40 000 d’amende.

2- Aller se perdre dans la Quebrada del Diablo en VTT

De nombreux sites sont accessibles en VTT autour de la ville, si vous n’avez pas peur de pédaler pendant quelques heures. Sachez qu’il vous en coûtera entre 3 000 et 3 500 pesos chiliens pour 6 heures de location (soit environ 4€ par personne).

L’entrée n’est pas forcément la plus facile à trouver (scruter le moindre panneau s’avère essentiel).

C’est ensuite parti pour quelques kilomètres à travers cet environnement époustouflant, notamment vers la fin du parcours, où vous pouvez prendre de la hauteur et constater que vous avez atterri au milieu de nulle part (voir les 2 dernières photos ci-dessous…).

A savoir que le retour se fait bien plus rapidement car il se fait en descente. C’est d’ailleurs à ce moment là que l’on profite un maximum de son VTT.

3- Flotter naturellement dans la Laguna Cejar

Nous prenons à nouveau nos VTT pour faire cette fois une quarantaine de kilomètres aller-retour pour visiter la Laguna Cejar, une lagune avec une telle teneur en sel qu’elle vous fait flotter naturellement, sans effort… mais à condition d’oser y entrer (l’eau peut être très froide).

Laguna Cejar - San Pedro de Atacama

Attention, débarquement de touristes vers 16h, venus en voitures / vans avec l’une des nombreuses agences de la ville. Il y a quelques cabines pour se changer et une dizaine de douches disponibles. Vaut mieux ne pas sortir de l’eau lorsque ce débarquement a lieu, sous peine de devoir attendre, la peau recouverte de sel…

A noter malgré tout que nous étions les seuls visiteurs à être venus en vélo ce jour là…

vélos Laguna Cejar
Hormis le fait de flotter dans l’eau, vous pourrez également profiter de la vue sur place :

vue Laguna Cejar

4- Partir en expédition dans la Vallée de la Lune

Si vous avez encore un peu de force et des mollets d’acier, vous pouvez faire comme nous : louer des vélos et faire les quelques kilomètres (environ une trentaine aller / retour) qui vous mèneront à la Vallée de la Lune (Valle de la Luna).

Attention, il faut tout de même être en assez bonne condition physique. Une fois sur le site, on roule sur des graviers, et les montées, parfois couplées au vent, peuvent vous donner du fil à retordre. Personnellement, nous n’avons pas eu le temps de faire l’ensemble du trajet.

Le premier stop s’est fait à Cari’s Broken :

Vient ensuite la caverne de sel. Vous pouvez y laisser votre vélo et la parcourir à pied. Pas de réelle difficulté si vous savez vous plier en 2 et si vous ne venez pas en tongs…

Après à nouveau quelques efforts sur la route, vous trouverez ensuite « l’amphithéâtre » :

5- Il y a forcément une activité pour vous

Les nombreuses agences de la ville proposent également de nombreuses autres sorties :

– Soirée astronomie, l’emplacement de la ville étant propice à l’observation des étoiles (via des télescopes).

– La visite des geysers d’El Tatio. Nous n’y sommes pas allés car, sur aveux des agences visitées, cela n’en vaut pas la peine si vous avez vu des geysers dans le désert d’Uyuni.

– Une excursion vers les « Altiplanic Lagoons » et Piedras Rojas (les 2 activités se combinent).

– Se rendre dans la Vallée de la Mort !

Ah ! et j’oubliais. Un boulanger français s’y est installé… Quel bonheur de retrouver des croissants Made in France ! Une autre bonne raison de visiter San Pedro de Atacama !

Laisser un commentaire