Assez peu connu en France, l’acérola est un fruit populaire au Brésil. Pourquoi ?

Lors d’un petit déjeuner dans notre auberge à Rio de Janeiro, j’ai pu gouter au jus d’Acérola. Bien, c’est plutôt bon mais qu’est-ce que c’est ?

L’acérola est  un fruit que l’on ne trouve qu’en Amérique du Sud, principalement en Amazonie (Brésil/Venezuela), au Pérou mais aussi aux Antilles. Il ressemble à une cerise, est plutôt acide (donc souvent mélangé avec d’autres jus). On l’appelle aussi la cerise des Barbades.

Résultats de recherche d'images pour « acerola »

En faisant un petit peu de recherche sur ce fruit, il est incroyable de constater tous les bienfaits dont regorge ce petit fruit rouge (c’est la minute phytothérapie).

Mieux que l’orange, l’acérola contient 30 fois plus de Vitamine C. Bourré d’autres vitamines, il aide à lutter contre la fatigue, le surmenage ou le stress. On en aurait bien besoin de nos jours. Il est d’ailleurs utilisé par les grands sportifs et les convalescents.

Mais ce n’est pas tout, il aide à prévenir des affectations hivernales telles que la grippe, la rhinopharyngite, l’angine, la toux, la fièvre, les maux de tête… En vrai partenaire santé, il favorise l’absorption de fer, nettoie l’organisme (antioxydant).

Et pour couronner le tout, l’acérola est un allié beauté en luttant contre le vieillissement cellulaire, en développement et renforcer les os et les dents.

De son nom scientifique, « Malpighia punicifolia », on ne le trouve par chez nous qu’en poudre… quel dommage !

 

Laisser un commentaire