Le pic du Corcovado abrite en son sommet l’une des sept nouvelles merveilles du monde: le Christ Rédempteur.

C’est l’une des visites que nous attendions peut-être le plus au Brésil. Personnellement, j’ai toujours trouvé ce monument très « classe » et plein de spiritualité, même si la religion et moi, ça fait deux.

Avoir une représentation géante du Christ Redempteur surplombant sa ville, ça en jette quand même !

Comment aller jusqu’au Christ Redempteur ?

Partir assez tôt en direction de Cosme Velho pour éviter au maximum la foule. En ce qui nous concerne, on a pris un taxi pour 4,60 € la course depuis Botafogo, ce qui semble plutôt honnête.

De là, la solution la plus courante pour se rendre au haut du Corcovado (nom du mont où se trouve le Christ Redempteur) consiste à prendre un petit train. A nouveau, on a de la chance, on arrive juste avant le grand débarquement des autres touristes (d’où l’importance d’arriver tôt – avant 9h) . Le trajet en train ainsi que la visite coûtent 51 R$ en saison basse (62 R$ en saison haute).

La visite du Christ Rédempteur :

Une fois arrivés, quelques marches à monter et là… wao, ça envoie du lourd. Le monument est tout simplement majestueux.

On prend rapidement quelques photos à deux, avant le rush :

Quelques petites informations quant à la statue du Christ Redempteur dont la construction s’est finie en 1931: elle fait 38 mètres de haut (dont 8 mètres pour le piédestal). Elle pèse 1145 tonnes, soit environ 16 000 fois mon poids (ne faites pas le calcul, j’ai arrondi). Ne surtout pas y aller quand il y a de l’orage : d’un, c’est débile, et de deux, la statue est régulièrement frappée par la foudre (en moyenne 6 fois par an).

Le monument en lui-même n’est pas la seule attraction. La vue sur Rio de Janeiro et sa baie est imprenable. Le paysage en arrière-plan est tout simplement surréel. On a eu de la chance, la vue était dégagée…

Vue sur Rio depuis le Corcovado
Nous avons eu l’occasion lors d’un précédent voyage d’aller visiter Chichen Itza (au Mexique), une autre nouvelle merveille du monde. La comparaison avec le Christ Redempteur est difficile car l’Homme moderne n’est pas à l’origine de Chichen Itza. Les deux merveilles sont complètement différentes, mais nous comprenons pourquoi elles ont été élus « merveilles » du monde : elles sont à la fois grandioses et mystérieuses.

Par contre, je ne sais pas pour vous, mais nous sommes d’accord sur le fait que cette visite du Christ Redempteur nous a bien plus impressionnés que celle de la Statut de la Liberté.

Une matinée de contemplation donc.

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire