On quitte finalement le Brésil depuis Manaus afin de prendre l’avion, avec 2 correspondances à São Paulo et Lima. Un voyage de 24 heures au total. On attrapera le vol Lima > Cuzco sur le fil, après s’être un peu mélangé les pinceaux avec nos bagages et le (ré)enregistrement non prévu…

Cette étape se fait dans la cadre de la visite du Machu Picchu, à quelques dizaines de kilomètres de là.

Néanmoins, la ville de Cuzco en elle-même ainsi que ses alentours valent la visite. Elle est la principale ville de la région et est connue pour être le centre névralgique du tourisme culturel au Pérou. A noter qu’elle se situe à 3 400 m d’altitude. Cela nous vaudra quelques maux de tête (surtout pour moi) dû à la soroche (mal de l’altitude). Heureusement, nous avons pu acheter de la drogue pour 30 centimes au marché local… par drogue, je veux bien entendu parler des fameuses feuilles de coca, aidant à s’acclimater.

Sa place principale, la Plaza de Armas, est notamment assez charmante :

Cuzco : Plaza de Armass

Cuzcco : Plaza de Armas
Tout autour de cette place se déploient des ruelles pavées plus ou moins étroites, où tout une multitude de maisons d’hôtes et de restaurants vous offrent leurs services.

Cuzco
Depuis Cuzco, il est également possible de visiter des sites archéologiques, faisant partie de la Vallée Sacrée.

Il existe une multitude de sites à visiter, plus ou moins loin de Cuzco. Pour les visiter, il est nécessaire d’acheter un ticket donnant soit accès à un nombre restreint de sites, soit à la totalité des sites. Étant donné les tarifs assez prohibitifs (ce qui semble être la norme pour le tourisme au Pérou…il faut compter 70 soles pour le billet partiel et 130 pour le tarif plein, soit 20€ pour un billet valable 2 jours et 37€ pour des billets valables 10 jours) et notre nombre de jours sur place assez restreint, nous décidons d’aller à l’essentiel et de ne visiter que 2 sites : Pisac et Ollantaytambo.

Pisac :

Nous prenons un « collectivos » pour seulement 4 soles par personne, soit environ 1€ (un collectivos est un van transportant à la fois des locaux et quelques touristes… bien moins cher qu’un taxi). Une fois arrivé dans la ville, taxi obligatoire cette fois et pour pas moins de 50 soles aller-retour… rien de grave, on le savait ! Je pense également qu’on a fait la journée de notre chauffeur…

 

Pisaq
Ollantaytambo :

On prend à nouveau un collectivos pour rejoindre ce site, ce qui demandera tout de même 2 heures de route.

Le site est tout de même plus impressionnant que celui de Pisac. Il s’agit d’une forteresse où se sont déroulés des combats entre Incas et Espagnols.
Une nouvelle fois, nos mollets seront mis à contribution…

Ollantaytambo
A noter qu’il y a quand même quelques marches…

Ollantaytambo
Une fois la visite terminée, nous prenons le train afin de rejoindre Agua Calientes, notre point de chute pour la visite du Machu Picchu le lendemain.

Vous devinerez donc le sujet du prochain article…

Laisser un commentaire