Parce qu’une visite en Patagonie passe forcément par El Calafate et son célèbre glacier…

Au départ de Puerto Madryn, nous avons continué notre descente de la Patagonie vers El Calafate.

Aller à El Calafate :

Depuis Puerto Madryn, prendre un bus vers Rio Gallegos pour ensuite en reprendre un autre vers El Calafate. Choisir les sièges de droite pour admirer à l’arrivée la vue d’un lac bleu contrastant avec les montagnes enneigées.

Attention, le voyage en bus est assez conséquent : 26 heures lorsque nous l’avons fait.

A savoir également qu’El Calafate a également son aéroport, qui permet notamment de se rendre à Ushuaïa pour 100€ par personne.

El Calafate est une petite ville bien agréable aux allures de station de ski avec ses chalets et ses boutiques de vêtements chauds.

De nombreuses agences y proposent des excursions assez chères. Comment faire son choix ? quelle activité privilégier ? Voici ci-dessous notre retour d’expérience.

Les excursions proposées :

Si vous venez à El Calafate, surtout n’oubliez pas votre porte-monnaie… l’allée centrale de la ville est pleine d’agences de tourisme et les excursions ne manquent pas. La liste ci-dessous reprend ce qu’il est possible de faire ainsi que les prix en date d’octobre 2015 :

  • La visite « basique » du Perito Moreno (vue sur le glacier depuis les balcons) : 450 pesos (45 € au taux officiel) par personne + le coût d’entrée à 260 pesos (26 € par personne).
  • Promenade en bateau au pied du Perito Moreno : ajoutez 200 pesos par rapport au prix ci-dessus
  • Navigation vers 2 autres glaciers, plus petits (Upsala et Spegazzili) : autour de 1 600 pesos.
  • La visite du Perito Moreno + le mini-trekking sur le glacier : 1 500 pesos (150 €) + l’entrée à 260 pesos.
  • Le « Big Ice » avec ses 3 heures de trekking sur le glacier. Bonne condition physique impérative ! (2 500 pesos soit 250 euros).
  • Une excursion d’une journée dans la ville d’El Chalten, à 3 heures de bus d’El Calafate : 700 pesos.
  • Une excursion d’une journée au Chili, dans le parc national Torres Del Paine : compter plus de 2000 pesos avec l’entrée au parc (40 USD).

Dans les quelques agences que nous avons pu visiter, les prix étaient strictement tous les mêmes.

Notre choix d’activités :

Il était certain que nous irions voir le glacier, attraction locale obligatoire. Par contre, faut-il se contenter des balcons ou les coupler avec un trekking ? Dans le doute, nous avons choisi de faire le mini-trekking (avec l’agence Hielo Y Aventura, qui en a le monopole).

La visite du glacier :

L’excursion commence par un temps libre de 2 heures sur les balcons autour du glacier. En 2 heures, il n’est pas possible de prendre tout son temps et de faire chaque parcours mais l’essentiel y est. Il s’agit d’un bon compromis pour enchaîner avec le mini-trekking.

En ce qui concerne le glacier en lui-même, c’est tout simplement magique.

calafate - perito moreno
Le Perito Moreno, situé dans le parc national Los Glaciares, fait entre 40 et 60 mètres de haut. A noter qu’il s’agit d’un des rares glaciers à ne pas être en régression. Il avance même de 2 mètres par jour ! On l’entend en quelque sorte « vivre » avec des grondements sourds et des craquements plus proches. Nous avons eu la chance de voir plusieurs blocs de glace s’en détacher et tomber dans l’eau dans un fracas assourdissant !

Les différentes pistes l’entourant permettent de le voir sous plusieurs angles. A noter également que l’environnement en lui-même vaut le détour :

On enchaîne sur le mini-trekking :

Tout d’abord, l’un des avantages du mini-trekking est sa rapide traversée en bateau, qui permet de voir le glacier de près, comme lorsque vous prenez l’excursion dédiée à cet effet.

De l’autre côté de la rive, une petite marche à travers les bois et l’on s’équipe avec les crampons, accessoires indispensables pour revenir sain et sauf du trek.

C’est ensuite parti pour 1h30 de trekking sur le glacier qui s’avèrent en fait assez physique. Il faut en effet prendre de très bon appuis en plantant un maximum ses crampons pour les montées et les descentes. Néanmoins, la récompense est au rendez-vous et l’expérience tout à fait différente de celle de début de journée. Bien que l’on n’aille au final pas très loin à l’intérieur du glacier, cette petite sortie permet d’entrer dans un autre univers.

Au passage, vous aurez droit à un petit whisky en fin de balade, avec bien entendu quelques glaçons tirés directement du Perito Moreno.

En bonus, une superbe sortie à prix réduit : louer des vélos !

Voici une sortie que personne ne proposait et qui en plus d’être relativement bon marché (pour l’Argentine) s’est avérée être une très bonne surprise : louer des vélos et se promener le long de la baie d’El Calafate !

Le lac bleu aperçu depuis le bus lors de notre arrivée n’est pas directement visible depuis la ville elle-même, où se dresse un autre paysage (pas mal tout de même) avec notamment quelques flamants roses.

Un après-midi, je décide donc d’aller explorer le long de la baie, en courant, afin de découvrir les abords du Lago Argentino, le fameux lac en question. Après plus de 10 kilomètres de course (aller-retour) et des crampes, je l’ai enfin trouvé ! Et oui, le voyage en valait la peine. Nous décidons donc de louer des vélos le lendemain pour y retourner (et pour que Christelle puisse le voir).

Nous louons donc ces vélos pour 100 pesos les 3 heures (chacun). Les plus chers vélos que nous ayons jamais loués… mais la balade fut tout simplement géniale ! Pas un seul autre touriste, et des paysages vraiment exceptionnels.

Et finalement, direction El Chalten !

Nous voulions ne pas avoir fait 26 heures de bus sans réellement profiter des environs. Mais que faire étant donné le choix, mais surtout les prix ?

Nous avions d’abord décidé de passer une journée à Torres del Paine au Chili, tant les photos que nous avions pu voir nous avait donné envie. Néanmoins, suite aux recommandations de plusieurs personnes, nous avons décidé de passer notre tour : une journée, c’est bien trop peu et nous aurions passé notre temps dans le bus. Ce sera pour une prochaine fois  !

Nous finirons finalement par nous décider à aller passer une nuit à El Chalten que tout le monde nous conseillait. A nouveau, nous ne serons pas déçus. Mais cela fait l’objet d’un autre article : El Chalten et le Fitz Roy !

Laisser un commentaire