On décide de se rendre à Hoi An, au Vietnam, pour y visiter notamment sa vieille ville mais également pour profiter des festivités du nouvel an !

Se rendre à Hoi An : Highway to Hell !

Quoi de plus sympa que de passer la soirée du nouvel an chinois dans un bus de nuit  ?
Payer trois fois le prix du billet normal ? Avoir un siège cassé et se faire remballer par le chauffeur ?
Croiser pour la première fois de sa vie le cadavre d’une personne apparemment morte renversée sur la route ?
Se faire réveiller en pleine nuit (non pas que je dormais…) lorsque le bus passe en mode « boîte de nuit » et que tous les néons et la musique du chauffeur viennent mettre une ambiance de folie ?!

Vous arriverez en prime à 4h30 du matin à votre destination au lieu de 7h. Vous n’allez pas vous plaindre quand même… on arrive en avance !

Non, franchement, une magnifique soirée du nouvel an chinois. On s’en souviendra !

Hoi An nouvel an
Happy new Year !

Plus sérieusement, comme vous l’aurez certainement compris, nous tenons là l’un de nos pires trajets de notre tour du monde… Le seul côté sympa de ce trajet infernal sera de se retrouver dans une ville de Hoi An complètement désertée, horaire si matinal obligeant. Une expérience qui contraste nettement avec l’Asie frénétique que nous avions fréquentée jusque-là.

On trouve par la suite notre auberge de jeunesse et commençons notre sitting dehors, jusqu’à ce que le voisin d’en face, ayant peut-être un peu pitié de nous, appelle le gérant pour le prévenir que nous attendons l’ouverture. Le manager, encore un peu alcoolisé de la veille, nous offre des bières… Happy New Year !!

La vieille ville d’Hoi An

La vieille ville d’Hoi an est, de mon point de vue, le principal intérêt touristique de la ville. Et ça tombe bien, puisqu’en cette période de nouvel an chinois, la visiter est gratuit ! En temps normal, y entrer vous coûtera autour des 100 000 dongs, soit 4 euros.

Bien qu’elle ne soit pas particulièrement petite, la vieille ville peut se visiter en quelques heures. Tout dépend de ce que vous souhaitez y faire. Si l’objectif est de flâner et de profiter de l’ambiance, vous pourrez facilement y passer la journée. Si vous y allez juste pour satisfaire votre curiosité architecturale, une demie-journée doit suffire.

Cet ancien port marchand est décrit comme une « fusion des cultures » par le site de l’Unesco (le site est classé au patrimoine mondial) : on y retrouve des influences japonaises, chinoises, européennes… Les ossatures en bois encore présentes contrastent fortement avec le Vietnam que nous avions vu jusque-là, en quête de modernité. Les ruelles sont, tourisme obligeant, commerçantes avec leur lot de galeries d’art, de petits restaurants et bien entendu… de temples. Mais le plus simple pour vous faire ressentir l’ambiance est peut-être d’illustrer tout cela :

Quelques clichés des festivités en ville

La nuit tombée, les lampions s’illuminent et l’ambiance change à nouveau. Les quelques touristes sont encore là mais sont désormais noyés dans la masse de vietnamiens venus célébrer la nouvelle année (chinoise). La petite kermesse locale bat son plein avec notamment des jeux pour la plupart très simples, mais parfois très originaux !

nouveal an Hoi AnL’ambiance est définitivement familiale, comme souvent en Asie, et tout le monde semble s’amuser. Comme quoi, ils sont quand même capables de sourire nos chers vietnamiens ! Après avoir commencé l’année par un trajet en bus des plus horribles, on repart du bon pied après cette belle petite soirée à Hoi An !

Petite promenade aux alentours…

Comme souvent en Asie, nous décidons de louer des vélos (ça change des scooters) pour aller faire notre petite balade autour de la ville, en quête d’endroits insolites et d’authenticité. Qu’y a-t-il à voir aux alentours ? La plage, par exemple. Pas une plage exceptionnelle, mais qui semble être un point de rendez-vous pour les habitants en quête d’air frais. Ce que nous avons préféré restera quand même les petits chemins de campagne, où nous avons pu rencontré quelques animaux qui avaient l’air des plus sympathiques, mais dont on se méfiera tout de même un peu… car pas sûr que l’assurance ne couvre l’attaque d’un buffle !

Faut-il y aller ?

Je dirais que oui ! Après n’avoir pas été complètement emballés par le début de notre voyage au Vietnam, cela ne va qu’en s’améliorant, notamment après notre précédente étape à Da Lat. La ville d’Hoi An a son petit charme et la vie y semble bien plus douce qu’ailleurs… Si vous passez par là, assurez-vous de vous y arrêter un instant.

Laisser un commentaire