La ville de Kaikoura en Nouvelle-Zélande est connue pour ses excursions à la rencontre des baleines. Mais ce n’est pas tout, des colonies d’otaries y ont élu domicile !

Kaikoura est une petite ville dont l’attraction principale est l’observation de baleines. Les excursions en bateau avec Whale Watch coûtent 145 $ NZ par personne pour 3 heures de balade. Après discussion avec le staff de la compagnie d’excursion,  nous comprenons qu’ils nous assurent de voir 1, voire 2 baleines avec un peu de chance (remboursement de 80% du prix en cas de sortie non concluante). Sachant que les baleines ne remontent que brièvement à la surface pour reprendre leur souffle avant de replonger pour une apnée d’environ 45 minutes, le temps d’observation est vraiment très court. Par ailleurs, l’activité étant fortement touristique, il semble falloir jouer des coudes sur les bateaux pour pouvoir capturer le temps d’un court instant le moment fatidique de la remontée de la baleine.  Bref, devant tant de doutes et pour avoir déjà approché de nombreuses baleines (gratuitement) à seulement quelques mètres en Argentine, nous décidons de nous concentrer sur un autre animal bien présent dans la région de Kaikoura : l’otarie.

Où voir des otaries à Kaikoura ?

En fait ce n’est pas bien compliqué car elles sont présentes sur presque toute la côte aux abords de Kaikoura. Mais le spot le plus intéressant et le moins « visible » est celui de la cascade d’Ohau (Ohau pools & waterfall), où nagent, plongent, s’amusent et se chamaillent des bébés otaries. Ohau Point et la péninsule de Kaikoura valent aussi le coup d’œil car plusieurs colonies y sont installées. Il est possible de les approcher de très près et c’est même parfois elles qui viennent à notre rencontre. De la nature à l’état pur, bien loin des zoos où on leur apprend à faire des galipettes avec un ballon ! Mais attention tout de même à ne pas oublier que malgré leur nature attendrissante, leurs grands yeux globuleux et leur regard à faire tomber, ce ne sont pas des peluches et elles peuvent mordre.

Voici un florilège des photos d’otaries prises autour de Kaikoura :

Vous l’aurez compris, on vient essentiellement à Kaikoura pour admirer la vie marine. Des sorties sont organisées pour nager avec les otaries ou les dauphins, observer les baleines ou encore partir à la recherche d’albatros. Des orques peuvent même être aperçues selon les périodes. Bref, que ce soit dans l’eau, sur un bateau ou depuis un hélicoptère, vous trouverez forcément l’activité qui vous convient. Et si jamais la faune ne vous branche pas plus que ça, vous pourrez aussi :

1. vous dégourdir les jambes sur la péninsule de Kaikoura

2. déguster une langouste à la roulotte « Kaikoura BBQ Seafood », juste en face de la mer. Pour dire vrai, le plat est simple et n’a rien de spécial mais le cadre est agréable.

langouste Kaikoura

3. visiter les alentours de Kaikoura

Conseil si vous avez le temps : pour aller à Kaikoura depuis Abel Tasman, faites un détour par les terres pour explorer l’intérieur de la Nouvelle-Zélande, avant de remonter sur Blenheim et de poursuivre vers Kaikoura. Au programme : les lacs Rotoroa et Rotoiti. Prévoir la journée de transport. Comme nous, vous y rencontrerez certainement des sandflies ; ces toutes petites bestioles aux allures de moucherons mais bien plus féroces que des moustiques ! N’oubliez donc pas votre répulsif !

Laisser un commentaire