Ça y est, nous sommes allés sur la Grande Muraille de Chine ! Ce qui permet au passage d’ajouter une nouvelle merveille du monde à notre actif. Alors pour bien avoir en tête ce que représente la muraille de Chine, voici quelques informations essentielles :

  • Sa construction a démarré dès le 3ème siècle avec des fortifications successives au fil du temps et des dynasties pour protéger et défendre le nord de le Chine des invasions barbares ;
  • la longueur de la Muraille est selon les estimations comprise entre 7 000 et 8 000 km. Des études l’évaluent même à 21 000 km à l’origine ;
  • il s’agit de la plus grande construction au monde réalisée par l’Homme
  • environ 10 millions d’ouvriers seraient morts pendant les travaux de construction, donnant à la Muraille la réputation de plus grand cimetière au monde ;

Voilà, maintenant que tu en sais plus, comment a-t-on visité la Muraille au départ de Pékin ? Une petite vidéo t’attends à la fin de l’article mais si tu tiens absolument à la voir de suite…

muraille de chine

Une Muraille de Chine, trois possibilités

De nombreuses possibilités se dessinent au départ de Pékin, mais trois retiennent particulièrement notre attention, avec chacune des avantages et des inconvénients.

La section de Badaling

Badaling est sans aucun doute la portion de la muraille de Chine la plus visitée. Et pour cause, c’est la portion la plus proche et la plus pratique à visiter au départ de Pékin, que ce soit en bus, en train ou en voiture. A seulement 80 km de la capitale, elle accueille des millions de visiteurs par an. N’espérez pas vous balader tranquillement. Étant la 1ère portion ouverte aux touristes dans les années 50, on y trouve de nombreuses infrastructures qui dénaturent bien évidemment le site d’origine et en font une sorte de Disneyland touristique. Bref, ce n’est pas pour nous.

La section de Mutianyu

Mutianyu peut être un bon compromis. Prisée des touristes mais un peu moins bondée que Badaling, la section permet de faire une balade d’une heure sur 2,5 km.

La section de Jinshanling

Trois heures de route sont nécessaires pour rejoindre Jinshanling (2h depuis l’ouverture d’une autoroute payante). C’est très certainement la portion la plus tranquille des trois que je présente. La section est encore assez sauvage car les travaux de restauration ne sont pas aussi avancés que sur Badaling ou Mutianyu. C’est donc celle que nous avons choisie ! Peu d’agences proposent de visiter cette section de la Muraille, contrairement à Badaling et Mutianyu. Tant mieux, c’est signe qu’il n’y aura pas beaucoup de monde. Nous partons donc avec Beijing Downtown Backpackers hostel (pas besoin d’être client de l’auberge pour pouvoir s’inscrire aux excursions) pour un coût de 280 CNY incluant le ticket d’entrée à la Muraille (soit environ 40 € par personne).

Conseil : si tu souhaites visiter la Muraille du Chine, évite quoi qu’il arrive d’y aller un jour de vacances chinois , car toutes les sections seront envahies…

Ça donne quoi la visite de Jinshanling ?

Tout simplement impressionnant !…

OK je vais t’en dire plus. C’est donc sous les nuages que nous partons vers 8h15 de l’hutong Nanluoguxiang à Pékin, pour trois heures de route en minibus direction Jinshanling. A l’arrivée, pas de véritable infrastructure, uniquement des guichets et une entrée. Notre guide nous donne rendez-vous à la fin du parcours trois heures après. Le parcours est simple : il fait 6 km et traverse 22 tours de garde. Nous sommes libres et nous arpentons un chemin abrupte et escarpé le long des crêtes de montagnes. Comme souvent en Chine, ça monte et ça descend et on en revient toujours à des marches à gravir… Le parcours est petit peu sportif, mais rien d’inaccessible en soi. En revanche, il donne une vue à 360° sur l’ensemble des montagnes environnantes. La Mongolie n’est pas si loin…

En fait, ma description va s’arrêter là car peu de mots peuvent expliquer la sensation de liberté que nous avons eue sur cette muraille. Peu de monde sur Jinshanling, nous nous sentons seuls au monde. Même le papi chinois se baladant avec sa chaine-hifi portable et diffusant des airs traditionnels contribue à la magie du lieu…

Je vais donc laisser place pour la première fois à une vidéo ! Soyez gentils et indulgents, c’est la première que je réalise…

Laisser un commentaire