Les quartiers de Buenos Aires ont chacun leur ambiance. Notre ressenti sur 5 quartiers visités en 5 jours.

La folie du Centro et de son Microcentro :

Microcentre Buenos Aires

Le Microcentro est l’absolu centre-ville. Il s’agit également du quartier où nous logions durant nos 5 jours à Buenos Aires.

Au centre, l’ambiance est forcément assez bouillonnante : des entreprises, des magasins, des dizaines de fast-food… le tout traversé par l’avenue 9 de Julio, l’avenue la plus large au Monde.

En tant que touriste, on y trouve certaines des attractions phares de Buenos Aires : l’Obélisque, le Teatro Colon, la Plaza de Mayo ainsi que la palais présidentiel (la « Casa Rosada ») :

D’un point de vue plus pratique, c’est également l’endroit où se rejoignent 3 des 6 lignes de métro (le « Subte »).

En somme, bien que n’étant pas de tout repos, le Centro vous fera bénéficier de son emplacement stratégique pour la visite de la ville tout en vous procurant certaines des attractions phares de la ville.

La quartier paisible, Palermo :

Où se situe Palermo à Buenos Aires

Le quartier que nous avons préféré. Peut-être le plus charmant avec ses rues arborées et ses habitations parfois stylées.
Il règne au Palermo Viejo (le Vieux Palermo) une ambiance sympa, un peu plus « village » voire « bobo » avec notamment une tendance au street-art.

On trouve également dans ce quartier le plus grand bois de la ville, les Bosques de Palermo qui s’étendent sur 50 hectares (pour comparer, Central Park à New York fait lui 341 hectares).

Les quartiers portuaires : Puerto Madero et La Boca

Bien qu’étant deux quartiers portuaires, l’ambiance entre ces deux « barrios » est plus que contrastée.

carte puerto madero Buenos Aires

Puerto Madero est le plus jeune quartier de Buenos Aires, construit sur la rive du Rio de la Plata. Les tours modernes se distinguent des bâtiments type haussmannien du centre ville. On peut s’y promener le long du fleuve que l’on traverse via la « Puente de la Mujer » :

Le quartier de La Boca est quant à lui un quartier populaire situé dans le prolongement de Puerto Madero. L’atmosphère y est donc différente mais de nombreux touristes y font une halte pour deux raisons. Tout d’abord pour le côté atypique de certaines habitations dans la rue du « Caminito », tout en couleur :

C’est également le quartier de l’équipe de football de Boca Juniors (où un certain Diego Maradona a évolué) et de son célèbre stade, La Bombonera, qui peut contenir jusqu’à 49 000 personnes. Sachez par contre qu’il vous faudra vider votre portefeuille pour réaliser la visite du musée dédié au club, ou encore pire si vous souhaitez assister à un match…

A noter au passage que les abords du stade sont en réalité assez surprenants. Hormis quelques bars, une voie ferrée passe directement le long du stade tandis qu’une partie du stade et simplement entouré d’hangars… !

Le quartier historique, San Telmo :

Si vous aimez les antiquités, ce quartier parfois recouvert de pavés, vous intéressera certainement. Son fameux marché propose toutes sorte d’objets anciens (disques vinyles, poupées…). Si cela n’est pas le cas,vous pourrez au moins y faire un petit passage afin de profiter de l’ambiance de la Plaza Dorrego où vous risquez fort d’y voir quelques personnes y danser la spécialité locale, le tango.

Tango - quartiers de Buenos Aires

Le quartier élégant, Recoleta :

Quartier de Recoleta - Buenos Aires

Ce quartier résidentiel, avec son architecture raffinée et quelques espaces verts, se distingue notamment par l’une des attractions les plus touristiques de la ville : son cimetière !

Et oui, nous avons pour la première fois « visiter » un cimetière. Une visite si étonnante que nous y consacrerons un article prochainement.

Notre impression générale :

N’étant pas grands amateurs des mégalopoles, Buenos Aires a tout de même réussi à nous convaincre : de nombreux parcs, quelques chefs d’œuvre architecturaux et une âme propre à chaque quartier… tout cela a réussi à nous charmer.

Par rapport aux autres grandes villes d’Amérique du Sud visitées à ce jour (nous ne sommes pas encore allés à Santiago de Chile) comme Rio de Janeiro ou encore La Paz, Buenos Aires semble encore avoir 30 ans d’avance. Après 2 mois sur ce continent, nous ne nous attendions plus à ce niveau de développement. Bien entendu, ce commentaire ne vaut que pour les quartiers touristiques au centre de Buenos Aires (à savoir qu’il y a 48 quartiers dans cette ville).

Sortant rarement tard le soir, difficile de se prononcer sur l’insécurité. En journée par contre, si vous prenez toutes les précautions d’usage, tout devrait bien se passer.

Laisser un commentaire