Cette étape a essentiellement pour objectif de découvrir l’activité géothermique de Rotorua et de ses alentours. Après avoir parcouru la péninsule de Coromandel, nous changeons complètement de décor. Rotorua se trouve dans une région géothermale qui offre de nombreuses curiosités naturelles dont des geysers, mares de boue, fumerolles, odeurs de soufre (que je décrirai comme similaire à une très forte odeur d’œuf pourri). Malheureusement, étant donné que chaque visite ou activité coûte un bras (surtout en les cumulant), nous avons fait un choix : nous n’en ferons aucune !

Mais que faire alors dans ce cas ? Sommes-nous restés glandouiller dans notre hôtel ou sommes-nous partis à la recherche de spots gratuits ? C’est sans grande surprise que nous avons joué les explorateurs du dimanche car la région regorge de coins à visiter gratuitement. La preuve en images…

Mount Maunganui à Tauranga

Ce n’était qu’une ville étape avant de poursuivre notre route vers Rotorua mais la marche jusqu’au sommet du mont vaut le détour : une vue panoramique sur la ville de Tauranga avec en prime l’accompagnement du chant particulier du Tui (oiseau Néo-Zélandais). Avec un peu de chance, il est possible d’apercevoir White Island et la fumée dégagée par son volcan.

Les chutes d’eau d’Okere

Il s’agit d’une série de chutes d’eau juste avant l’arrivée sur Rotorua, que des kayakistes et rafteurs s’amusent à descendre.

Whakarewarewa

Outre le village thermal dont l’accès est payant, le petite astuce ici est de prendre le sentier derrière le parking qui mène à un bassin d’eau fumante. Odeurs garanties ! Ah oui, je vous défie aussi de lire le mot sous la pancarte ci-dessous…

Whakarewarewa est également connu pour sa forêt abritant des séquoias (Redwoods), à savoir les arbres les plus hauts du monde. Observez notre taille à côté des ces arbres (cliquez sur les photos pour les agrandir)… Plusieurs ballades sont possibles, à pied ou à vélo, selon la durée de randonnée souhaitée. Les chemins sont très bien balisés et le tout est gratuit ! En plus, la ballade à travers la forêt tropicale est géniale !

Les lacs autour de Rotorua

Nous avons contemplé plusieurs lacs (dont Rotoiti, Rotorua, Okareka, Tarawera, Blue Lake, Green Lake). C’est bête à dire mais je trouve qu’un simple lac peut parfois donner un spectacle extraordinaire. Quelques ingrédients montagneux et une pincée de couleur suffisent à parfaire leur beauté.

Et en petit bonus Crater lake, tout simplement sublime et surréel même un jour de pluie…

lac rotorua

Le village Maori

Il est également possible de visiter plusieurs villages maoris reconstitués et/ou d’assister à des shows maoris organisés (Buried village, Tamaki village…), à condition d’avoir comme d’habitude en Nouvelle-Zélande  le porte-monnaie bien rempli.

Et bien je vais vous confier un « secret ». Le village maori d’Ohinemutu est à la fois gratuit et authentique. Des rassemblements/repas entre maoris ont d’ailleurs lieu régulièrement pour entretenir leur culture. Alors bien évidemment, il n’est pas question ici d’assister à un spectacle surfait car le village est toujours habité. Mais à la place, vous pourrez y apercevoir des manifestations géothermiques jusque dans les jardins des habitants et y sentir les vibrations sous vos pieds.

Les sources naturelles

Au nord du lac Rotorua se trouvent les sources d’Hamurana (eau froide). Il suffit de faire une courte marche en suivant le sentier Hamurana Springs walk.

Il y a également des sources d’eau chaudes comme celle sur Kerosene creek en suivant la route Old Waiotapu road.

source eau chaude

L’incroyable parc Kuirau

Nous sommes tombés sur ce parc par hasard… et heureusement ! A quelques pas du centre de Rotorua, il concentre une activité géothermique bien visible et diversifiée : eaux bouillonnantes, boue, fumerolles, odeurs de soufre, eaux thermales pour les bains de pieds, eaux colorées, etc. A la fin du parcours se trouve une source d’eau fumante grandiose ! On se croirait presque dans l’un des parcs payants…

Pas encore rassasiés d’activité géothermique ?

Eh bien tant mieux car il y a encore une multitude d’endroits où il est possible d’observer facilement ces phénomènes.

– autour du musée de Rotorua

– Mares de boues autour de la Waiotapu Loop road

mare de boue

Pour faire simple, partout où il y a de la fumée c’est qu’il s’y passe quelque chose. Et de la fumée, il y en a partout… Bonne chasse !

Laisser un commentaire