Que vous aimiez ou non le football, la visite du stade Maracana reste un incontournable lors d’un séjour à Rio de Janeiro, tant le football fait partie de l’histoire et de l’identité du Brésil.

Comment rejoindre le stade Maracana ?

Le moyen le plus simple pour rejoindre le stade Maracana reste certainement le métro. La ligne 2 (verte) vous y mènera directement avec l’arrêt portant le nom du stade. Facile !
Une fois sorti de la station, il est impossible de louper le stade puisque le pont d’accès au métro vous y conduira directement mais également parce qu’il n’y a rien d’autre aux alentours.
Sachez que l’entrée pour visiter le Maracana vous coûtera 30 R$ chacun pour la visite non guidée (soit environ 8€ – août 2015).

Le stade Maracana depuis les tribunes

On commence la visite en montant directement au 5ème et dernier étage du stade. Une partie de cet étage est consacrée à la presse, avec un mobilier assez rudimentaire, ce qui est tout de même étonnant étant donné les millions dépensés pour la rénovation du stade. Ci-dessous la vue sur le stade Maracana depuis cet étage :

Pour information, le stade Maracana peut désormais contenir environ 78 000 spectateurs, suite à sa rénovation pour la Coupe du Monde 2014. A ses débuts, il pouvait accueillir près de 200 000 brésiliens en furie. Certains chiffres annoncent même la bagatelle de 250 000 spectateurs.

On continue la visite au 3ème étage, qui semble correspondre à la partie « présidentielle » avec des fauteuils un peu plus qualitatifs qui, vous le verrez, ressemblent à ceux qu’ont les remplaçants au bord de la pelouse.

On finit donc par les abords de la pelouse, comme si l’on faisait partie du staff ou de l’équipe. La vue du stade est aussi impressionnante depuis le haut des tribunes qu’au bord de la pelouse. Le plus étonnant reste ce mélange de sièges bleus, blancs et jaunes disposés aléatoirement à travers les tribunes.

A l’intérieur du stade Maracana

La visite des coulisses du stade Maracana commence par un petit « musée » avec différents bustes de joueurs brésiliens, empreintes de pied et divers autres objets commémoratifs… Le plus mythique étant de mon point de vue le ballon avec lequel Pelé a marqué son 1 000ème but (ainsi qu’une partie de l’encadrement et le filet). Pour la petite histoire, ce 1 000ème but a été inscrit au stade Maracana de l’époque, Pelé l’ayant apparemment plus ou moins retardé (en ne marquant pas lors de matchs à l’extérieur) afin qu’il soit inscrit dans ce stade.

Vous visiterez par la suite rapidement la salle de conférence de presse. Rien de bien passionnant à y voir. Ce sera uniquement l’occasion de prendre une photo où vous faites semblant de répondre aux journalistes.
Vous avez ensuite l’occasion de faire un tour dans les vestiaires où est exposée une sélection de maillots d’équipes nationales avec les meilleurs joueurs actuels (et, oui, le maillot de Messi y est : les brésiliens ont été réglos). Pas très intéressant en soit, j’en retiens surtout la taille immense des vestiaires ainsi que la petite salle de préparation / échauffement avant l’entrée sur le terrain. En parlant de l’entrée sur le terrain, des haut-parleurs vous permettent de simuler votre propre entrée sur le terrain depuis le tunnel qui mène à la pelouse. On n’y croit pas vraiment, mais c’est l’occasion de rire un bon coup.

Bref, une visite à faire que vous vous intéressiez ou non au football. Faire l’ensemble du parcours ne prend que deux ou trois heures et cela se case donc facilement dans une journée. Néanmoins, la meilleure expérience reste certainement celle d’assister à un match (il y a des nombreux derbys à Rio), chose que nous n’avons pas malheureusement pas pu faire. Mais ce n’est que partie remise !

Laisser un commentaire