Les chutes d’Iguazu représentent à ce jour l’un des paysages les plus incroyables que nous ayons vus. Visiter les côtés brésilien et argentin est indispensable pour apprécier l’ensemble de ce chef-d’œuvre naturel.

Arriver à Foz de Iguaçu (la ville brésilienne d’où l’on accède aux chutes) ne fut pas la chose la plus facile. Nous avons d’abord pris un bus reliant Paraty à Sao Paulo en 6 heures histoire de nous mettre en jambes. Après 3 heures d’attente à la gare routière de Sao Paulo, nous sommes repartis vers 18/19 heures pour cette fois 16 heures de bus ! Heureusement, personne n’a choppé la tourista avant de partir…

Pour pleinement profiter des fameuses chutes d’Iguazu, il est nécessaire de les visiter à la fois du côté brésilien, mais également du côté argentin.

Accès aux chutes d'IguaçuPour vous donner une idée de ce dont il s’agit, ci-dessous la description rapide de Wikipedia :

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une chute, mais d’un ensemble de 275 cascades formant un front de 3,0 kilomètres environ. La plus haute d’entre elles atteint les 90 m de hauteur. On l’appelle la Garganta del Diablo en espagnol ou Garganta do Diabo en portugais (« gorge du Diable »). L’ensemble des cascades déverse jusqu’à six millions de litres d’eau par seconde.

Visiter les chutes d’Iguazu côté brésilien :

Réputé comme étant le côté le moins impressionnant, nous décidons de commencer par la partie brésilienne. Cela permettra de franchir la frontière la même journée et de prendre notre temps pour visiter le côté argentin le lendemain.

Comment s’y rendre ?

On se rend à la gare routière de Foz de Iguaçu (un peu comme à chaque fois finalement…). Le trajet ne coûte même pas 1 € par personne (2,90 reais), et c’est parti pour quelques dizaines de minutes de route.

Une fois arrivé, première bonne nouvelle, il n’y a pas encore foule. Et en plus, l’organisation a l’air plutôt bien ficelée. L’entrée au parc coûte 52 reais par personne, soit environ 14 €. Comme nous avons pris nos gros sacs à dos avec nous, il faut également louer un locker qui lui coûte… 30 reais, soit 8 € ! les joies d’être des touristes n’ayant pas d’autre choix…

Entrée Chutes d'Iguaçu BrésilA l’intérieur du parc brésilien

Un bus nous conduit au début du parcours et nous apercevons les premières chutes… Ce n’est que le début, mais le spectacle est déjà assez impressionnant. Le parcours contient différents niveaux de vue offrant les meilleurs panoramas sur les chutes d’Iguazu. Les appareils photos tournent à plein régime ! Au passage, nous apercevons quelques arcs en ciel.

Par la suite, nous arrivons à un point où il est nécessaire de s’équiper ; en effet, une passerelle permet d’accéder directement en bas d’une des chutes : douche garantie !

Passerelle - Chutes d'Iguaçu

Visiter les chutes d’Iguazu côté argentin :

Comment se rendre aux chutes d’Iguazu ?

Depuis l’entrée du parc des chutes brésiliennes, nous prenons un bus de la compagnie Rio Uruguay pour rejoindre Puerto Iguazu (10 Reais par personne). Après avoir traversé la frontière en un temps record (moins de 5 minutes pour le contrôle des passeports à l’entrée du pays), nous voilà en Argentine pour la première fois.

On trouve notre maison d’hôte et on se décide à aller explorer les environs et notamment les « tres fronteras », endroit où se rejoignent le Brésil, l’Argentine et le Paraguay :

Trois frontièresNous devons ensuite trouver un peu de pesos argentin, étant donné que nous n’avons que de la monnaie brésilienne. Il nous faudra faire les 3 banques de la ville (avec à chaque fois une petite marche…) pour pouvoir enfin retirer du liquide dans la dernière. Et encore, le montant est limité ; pas question de retirer plus de 100 €…

De ce fait, il est assez tard, on est complètement crevés, on achète quelques yaourts dans le « supermarché » le plus proche (trouver des sandwichs tout fait est mission impossible…) et nous prenons notre festin au bord de notre chambre… la soirée de la loose… Mais ce n’est pas grave, car le lendemain, un spectacle encore plus magnifique que celui du jour nous attend !

Au petit matin, direction la gare routière de Puerto Iguazu, pour prendre le bus pour les chutes d’Iguazu. Le tarif : 20€ en tout (aller / retour – contre 4€ au Brésil) !!! Bienvenue en Argentine !

A l’intérieur du parc argentin

Une fois arrivé sur place, nous sommes assez surpris de l’aspect général (ou tout du moins l’entrée) moins moderne que celui du Brésil. Cela se confirme lorsqu’on nous informe que l’on ne peut pas payer les billets d’entrée par carte (260 pessos, soit 26€ par personne)… pas grave, il y a un distributeur juste à côté et ô miracle, il fonctionne !

Bref, une fois dans le parc, il est nécessaire de prendre des petits trains afin de se rendre plus rapidement aux différentes pistes (4 en tout mais l’une était fermée du fait du débit d’eau trop important).

Nous décidons de prendre tout de suite celui menant à l’endroit le plus spectaculaire du site : la gorge du diable

Une fois cette partie terminée, il reste 2 chemins à parcourir :  l’un en hauteur, l’autre en bas des chutes. Chacun de ces chemins nous offrira son lot d’arcs en ciel et de paysages paradisiaques !

Finalement, la visite prendra presque toute la journée…

Pour résumer, ces 2 visites valaient largement les 24 heures de voyages depuis Paraty. J’avais bien sûr vu les photos en préparant le voyage, je savais que cela allait être impressionnant, mais la quantité de chutes et la beauté du site m’ont encore plus marqué. Certainement le plus bel endroit « naturel » au monde qu’il m’ait été donné de voir à ce jour…

Prochaine étape : Manaus en Amazonie, avec une expédition dans la jungle !