Deux jours pour visiter Santiago de Chile, c’est peu. Retrouvez les quartiers que nous avons visité dans cet article tout en photos.

Nous voici arrivés à Santiago de Chile suite à notre brève escale à Punta Arenas. Ce stop dans cette ville de plus de 5 millions d’habitants avait uniquement pour but de nous permettre de prendre l’avion vers l’Ile de Pâques. Cependant, assez surpris par le niveau de développement du pays lors de nos précédentes destinations, nous étions finalement assez curieux de voir ce que la capitale chilienne avait à offrir.

Logeant à proximité du centre, notre balade en ville commença par la Plaza de Armas :

Autour de cette place se trouvent de nombreuses galeries, lesquelles ayant la particularité de regrouper des commerces ayant la même activité ! Merci la concurrence… Sur la photo ci-dessous, vous trouverez peut-être le record du nombre de coiffeurs au m² :

Galerie visiter Santiago de Chile

Nous prenons par la suite la direction du quartier Lastarria, dans lequel nous prenons tout d’abord le temps de visiter un de ses parcs, le cerro Santa Lucia, qui offre notamment une vue sur le centre de Santiago :

Le quartier en lui-même se distingue du reste du centre-ville par son côté plus « bobo » :

A l’opposé, le quartier de Bellavista appparaît comme un quartier plus populaire, avec ses maisons aux façades colorées, ses  nombreux bars et son street-art présent un peu partout :

Toujours dans le même quartier se trouve également un patio très populaire à Santiago (le patio Bellavista…), avec un ensemble de restaurants et de bars plus branchés.

La fin de ce court séjour sera consacré aux quartiers plus modernes de Santiago, avec notamment la visite du plus grand centre commercial du continent, à la recherche d’un nouvel appareil photo (que nous ne trouverons pas, les prix étant étonnamment plus élevés qu’en France), dans le Costanera Center, lieu de la plus haute construction d’Amérique du Sud :

Visiter Santiago de Chile - Costarena Center

Voici ce qui conclu notre court passage à Santiago. Il y a bien entendu une multitude d’autres endroits à visiter dans cette ville, mais sur 2 jours, cela limite forcément les possibilités.

Durant ce temps, nous n’y avons cependant pas perçu la même aura ou le même charme qu’à Buenos Aires ou Rio de Janeiro. Mais ce n’est pas pour autant que Santiago de Chili ne vaut pas le déplacement !

A noter que pour notre dernier jour / nuit sur le continent, nous serons gratifiés de l’intoxication alimentaire la plus mémorable de notre vie ! De quoi se souvenir de cette première partie de voyage sud-américaine !

Laisser un commentaire