Nos impressions sur cette destination particulière…

Puno et le Lac Titicaca, c’est déjà fini ! Notre voyage se poursuit désormais en Bolivie !

Nous prenons un bus de la compagnie TourPerù à Puno qui doit nous amener à La Paz en 6 heures… du moins, c’est ce que l’on croyait.

Le matin du départ, nous apprenons au guichet de la compagnie que la route directe que nous souhaitions prendre serait bloquée à cause de manifestations du côté bolivien. Du coup, nous devons prendre une autre route, moins directe car faisant un arrêt à Copacabana (il s’agit d’une ville à la frontière bolivienne, et non pas de la plage brésilienne…). On n’a pas trop le choix, donc c’est parti pour en principe pour un voyage en bus de 7 heures.

Qui en seront finalement 10 ! A aujourd’hui, il s’agit de la pire organisation que nous ayons rencontré durant notre voyage : passage à la frontière chaotique car grande feria pile à cet endroit, changement de compagnie de bus imprévue à Copacabana, nouvel arrêt à un port au bord du lac pour que le bus puisse traverser sur une sorte de barque géante (tandis que nous, nous prenions un petit bateau qui risquait à tout moment de chavirer) pour finalement arriver aux abords de La Paz dans un concert de klaxons étant donné l’embouteillage monumental…

Feria à la frontière bolivienne
Euhh… excusez-nous… vous pouvez laisser passer le bus svp ?

Nous arriverons finalement en toute fin d’après-midi à La Paz, capitale administrative de la Bolivie.

Ne sachant pas réellement à quoi m’attendre, je dois avouer avoir été agréablement surpris par cette destination.

Bon, certes, traverser la rue relève de l’exploit (en Bolivie, le piéton est loin d’être roi…), les rues en pente permettent à vos poumons de faire le plein de pollution ambiante… mais il faut bien avouer que La Paz a un petit côté charmant malgré tout.

Nous avons tout d’abord fait connaissance de la place principale de la ville, la place Murillo, où se trouve le palais présidentiel. Sur un banc, on laisse une place à un petit papi qui nous tape la discute. On comprend un mot sur trois (et encore), mais c’est sympa.

Place Murillo - La Paz

A noter qu’à La Paz, il est désormais possible de se déplacer en… téléphérique ! J’avoue que je ne savais pas que ce genre d’installation existait ailleurs que dans les stations de ski. Et il faut bien avouer que c’est à la fois très pratique, et vachement sympa (et en plus le voyage ne coûte rien – 3 bolivianos, soit moins de 0,50€ le trajet – et c’est super calme et propre). Il n’existe que 3 lignes à ce jour, mais d’autres sont en développement.

Téléférico - La Paz
La vue de La Paz depuis la cabine en fait de plus une attraction touristique assez sympa :

Tléphérique - La Paz
Le teleférico ci-dessus nous permettra d’aller nous balader dans le marché feria 16 de julio dans la ville voisine d’El Alto qui est l’un des plus grands marchés en plein air de l’Amérique du Sud. On y vend de tout, essentiellement de la contre-façon de marque mais également des boulons ou plus généralement des pièces détachées. Nous avons vérifié, tout est légal ! A noter que nous ne croiserons pas un seul touriste…

Feria 16 de Julio - El Alto

Pas très loin de notre hostel se trouvait également le « marché aux sorcières ». D’ailleurs, nous avons acheté quelques fœtus de lama (car non, il ne s’agit pas de peluches…), que nous avons réussi à caser dans nos sacs à dos. Nous en avons pris quelque uns en plus, merci de vous manifester si vous souhaitez en mettre un dans votre salon… Plus sérieusement, la tradition veut que les indiens Aymaras enterrent sur leur terrain ces foetus, afin de leur garantir la bonne fortune et la sécurité.

Marché aux sorcières - La Paz - Bolivie
Direction ensuite la partie sud de La Paz, là où se trouve les citoyens les plus aisés, ainsi que la Vallée de la Lune.

Zona Sur - La Paz

Pour la Vallée de la Lune, je vous laisse deviner pourquoi cet endroit porte ce nom avec la photo ci-dessous :

Vallée de La Lune - La Paz
Voici comment peuvent se résumer nos quelques jours dans la capitale bolivienne. Une étape finalement assez reposante, avant notre prochaine destination, Uyuni, qui sera, quant à elle, bien plus aventureuse !

Laisser un commentaire